ACTUALITES / ARTICLES

La télé-réadaptation en SSR : Retour d’expérience

Rencontre avec Marie-Pierre Tamburro, Responsable du plateau technique de rééducation (PTR), et Céline Boutard, coordonnatrice du plateau technique de kinésithérapie (PTK)

Durant la période de confinement, comment se sont passés les soins kinésithérapeutiques de vos patients ?

Dès le début de cette période de confinement de deux mois, la diminution drastique des hospitalisations sur site et le besoin de soins en rééducation de nos patients confinés chez eux nous a obligé à avoir une réflexion du soin différent.

En effet, le métier de masseur-kinésithérapeute étant une approche du toucher, une réelle remise en question de nos pratiques a eu lieu pour répondre à ce besoin de soins « à distance ».

UNE ORGANISATION NOVATRICE ….

Une première étape a été de lister nos patients, de les contacter par téléphone (par l’intermédiaire de leurs parents) pour faire un recueil de données, et identifier s’il y avait le besoin de mettre en place un projet de télé-réadaptation. L’évaluation bénéfice-risque de chaque patient a été réalisée avec le médecin référent. Toutes ces informations ont été tracées dans le dossier patient informatisé pour assurer la communication entre professionnels et la continuité des soins.

Cette analyse des bilans nous a permis de réfléchir à plusieurs stratégies pour répondre aux besoins de nos patients :

– Des référents masseurs-kinésithérapeutes présents physiquement sur site pour prendre en soin les patients en hospitalisation complète (confinés à l’Institut) ;

– Un parcours sur site pour les hospitalisations de jour avec la délocalisation d’un mini plateau technique pour assurer un parcours court des patients, en respectant les règles d’hygiène, les gestes barrières et la distanciation ;

– Le service des patients pieds bots quant à lui a continué les soins des nouveau-nés pour éviter une perte de chance pendant toute cette période, toujours dans le respect des protocoles pour assurer la sécurité de ces jeunes patients et des parents accompagnants.

– Enfin, des masseurs-kinésithérapeutes sur site ou en télétravail réalisent des télé-soins avec les patients.

…. POUR DES TRAITEMENTS A DISTANCE

Suite à l’évaluation bénéfice-risque de chaque patient et cette prise de contact, plus de 90 % d’entre eux ont accepté ces séances de télé-soins. Ceci a donné lieu à la formation des professionnels et à la création d’outils innovants.

J’ai donc nommé deux référents dans l’équipe pour réfléchir à cette prise de soin à distance innovante. Ils ont formé nos masseurs kinésithérapeutes à cette nouvelle façon de travailler. Ces derniers se sont rapidement appropriés les outils informatiques, accompagné du service informatique, et ont créé les supports visuels nécessaires. Ils se sont mis en scène pour montrer les bons gestes. Ce gros travail a permis la construction d’une base de données sécurisée, la création de tutoriels, de séances de kinésithérapie en image par les kinésithérapeutes eux-mêmes, (photos des professionnels en situation). L’objectif était d’être spécifique dans la prise en charge des enfants et adolescents, en créant chaque support pour un traitement adapté et très ciblé pédiatrique.

UN PROJET INDIVIDUALISE POUR CHAQUE PATIENT

Pour chaque patient « à distance », un projet a été défini : la mise en place d’un calendrier de visioconférences (3 fois par semaine), réalisées avec deux masseurs-kinésithérapeutes en binôme, en intégrant l’intervention de kinésithérapeutes, psychomotriciens et ergothérapeutes pour répondre à certaines demandes.

ET APRES ?

Le succès de cette « télé-réadaptation » nous permet de réfléchir au-delà ! Ce partage d’expériences va nous permettre de reproduire ou d’adapter les outils innovants mis en place pour d’autres filières de patients tels que pour les douloureux chroniques ou patients avec des problématiques abdomino-périnéales pédiatriques.

Ayant également une mission de prévention et d’éducation, nous souhaitons mettre en place la télémédecine pour ces pathologies, entre autres, avec une réflexion profonde pour que les outils mis en place dans cette période particulière soit un accélérateur et une opportunité d’éducation thérapeutique.

DES CONTRAINTES TRANSFORMEES EN OPPORTUNITES 

Nous avons décidé de considérer ces contraintes comme des opportunités de réfléchir différemment et d’innover. Nos patients sont des enfants et des adolescents. Nous devons les convaincre d’adhérer et ne pas les frustrer. Nous avons pour cela créé des exercices adaptés en fonction de l’environnement et de leurs capacités (autosoin), de celles des parents (soins avec un tiers), du matériel à disposition à domicile. Ces derniers n’ont pas à disposition chez eux le matériel professionnel spécialisé que nous utilisons sur notre plateau technique. Nous avons ainsi créé des séances ludiques, établi un vrai projet personnalisé, avec une réévaluation et adaptation du projet de soin et de vie, incluant une réévaluation du rythme des séances et de leur contenu …. Et les résultats obtenus répondent à nos attentes.

Cette nouvelle façon de travailler a  apporté un réel épanouissement pour les professionnels, à un moment où le « toucher » n’avait plus sa place dans cette crise sanitaire.  Ils ont en plus trouvé une grande gratitude de la part des patients et surtout des parents ! 

Ayant également une mission de prévention et d’éducation, nous souhaitons mettre en place la télémédecine pour ces pathologies, entre autres, avec une réflexion profonde pour que les outils mis en place dans cette période particulière soit un accélérateur et une opportunité d’éducation thérapeutique.

DES CONTRAINTES TRANSFORMEES EN OPPORTUNITES 

Nous avons décidé de considérer ces contraintes comme des opportunités de réfléchir différemment et d’innover. Nos patients sont des enfants et des adolescents. Nous devons les convaincre d’adhérer et ne pas les frustrer. Nous avons pour cela créé des exercices adaptés en fonction de l’environnement et de leurs capacités (autosoin), de celles des parents (soins avec un tiers), du matériel à disposition à domicile. Ces derniers n’ont pas à disposition chez eux le matériel professionnel spécialisé que nous utilisons sur notre plateau technique. Nous avons ainsi créé des séances ludiques, établi un vrai projet personnalisé, avec une réévaluation et adaptation du projet de soin et de vie, incluant une réévaluation du rythme des séances et de leur contenu …. Et les résultats obtenus répondent à nos attentes.

Cette nouvelle façon de travailler a  apporté un réel épanouissement pour les professionnels, à un moment où le « toucher » n’avait plus sa place dans cette crise sanitaire.  Ils ont en plus trouvé une grande gratitude de la part des patients et surtout des parents ! 

 

 

 

Publié le 10/08/2021