ACTUALITES / ARTICLES

AU CŒUR DE METIER : Entretien avec les Assistantes du Service Social (ASS)

En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos missions ?

Au départ, il nous faut lutter contre l‘image ancienne du métier (placement des enfants) et expliquer que notre rôle/ mission est différent(e) d’une assistante sociale travaillant au Conseil Départemental. A l’Institut, notre mission est un accompagnement socio-éducatif. Nous essayons de nous rendre disponibles un maximum. Le fait de travailler dans le milieu sanitaire, en hôpital nous donne une place à part, comparé au travail dans d’autres types de structures.

Notre première mission est le soutien aux familles, en particulier le soutien administratif, les aider à constituer le dossier MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées)… et les informer sur leurs droits. Le fait de les accueillir nous permet de les aider à s’autonomiser au travers d’une relation de confiance. Ces parents peuvent être en fracture sociale ou dépassés car les soins de leur enfant priment sur les démarches administratives. La société attend de chacun une certaine autonomie. Or dans les milieux précaires, la fracture se creuse (illétrisme, développement des nouvelles technologies sans outils ni formation annexe).

A l’Institut, nous faisons en sorte que TOUS les parents d’enfants hospitalisés aient accès au service social, que toutes les familles soient rencontrées au moins une fois afin qu’elles sachent que nous sommes là et à nous de leur expliquer ce que nous pouvons leur apporter. Ils peuvent nous solliciter quel que soit le moment de l’hospitalisation, et cela peut arriver après la sortie de l’enfant.

En toile de fond, nous avons toujours la protection de l’enfance en tête et sommes toujours très vigilantes car c’est le socle de notre métier. La protection de l’enfance a évolué : le maintien en famille est une priorité ainsi que de travailler avec la dynamique familiale (Loi n° 2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant).

Comment s’organise votre travail ?

Il y a une répartition des services entre nous deux, ce qui permet aux familles de nous identifier et de suivre le patient de A à Z. (P.H. : Pédiatrie Spécialisée, Nurserie, Audiophonologie, cardiopédiatrie et une partie du mini-COPS et N.B. : Rééducation, HJ, Centre d’Obésité Pédiatrique Spécialisé (COPS) et une partie du mini-COPS). Nous travaillons en équipe, afin d’assurer une permanence sociale lorsque l’une de nous deux n’est pas sur site. Il y a toujours une ASS présente physiquement sur site tous les jours ouvrés.

De plus, étant intégrées dans le parcours du patient, nous travaillons en transversal avec tous les corps de métier. Nous faisons partie de la prise en charge pluridisciplinaire.

En parallèle, nous participons activement avec nos compétences spécifiques au Groupe Ressource Prévention de la Maltraitance (GRPM) et au Comité de Réflexion Ethique (CRE) de l’établissement.

Où intervenez-vous ?

Nous rencontrons les familles sur site, en chambre ou dans notre bureau. Nous pouvons avoir à nous déplacer pour rencontrer les partenaires (MDPH, CD) lors de concertations extérieures, et lors des rencontres des équipes de suivi scolaire (ESS).

Qu’est-ce qui vous motive ?

Ce qui nous motive, c’est l’humain ! Les familles, et encore plus les enfants ! C’est un travail gratifiant. Ces enfants, ils sont merveilleux. Ils ne se voient pas malades. Ils sont bien plus forts que les adultes ! Ils nous donnent de belles leçons de vie. Les enfants dans cet hôpital, ils vivent !

 

Publié le 10/09/2021